Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

Publié le 25/11/2010

L’horrible vérité commence à se faire jour sur les dirigeants européens

AV_euro.jpg(Article de François Asselineau) C’est avec un vif intérêt que j’ai pris connaissance du dernier article du journaliste britannique Ambrose Evans-Pritchard - dans le journal Daily Telegraph du 16 novembre - sur la crise irlandaise et européenne.

Et c’est pourquoi je prends l’initiative de vous en recommander la lecture ci-infra.

D’abord parce que son auteur est l’un des meilleurs journalistes du Royaume-Uni, et sans doute l’un des meilleurs journalistes du monde. Il continue, contre vents et marées, à faire son métier de journaliste, dans le sens le plus noble du terme. C’est-à-dire un métier d’investigation qui se fait un point d’honneur à découvrir la vérité derrière les mensonges officiels de tous les pouvoirs, puis d’en informer fidèlement et sans détours ses concitoyens, fussent-ils « sujets britanniques » dans le cas d’espèce. Pour ceux qui ont déjà vu mes conférences, Ambrose Evans Pritchard est d’ailleurs le journaliste dont je cite l’article du 17 septembre 2000 puisqu’il fut l’un des seuls, sinon le seul, à faire état des documents « Confidentiel Défense » déclassifiés à l’été 2000 par l’administration Clinton. Le journaliste du Daily Telegraph est ainsi le seul journaliste à avoir révélé que ces documents prouvaient - de façon on ne peut plus officielle - que la totalité de la construction européenne a été pilotée en sous-main par les autorités de Washington et leurs relais, tout au long des années 1950 et 1960 (les années après 1970 étant encore couvertes par le Secret Défense)...

Lire la suite sur Agoravox ou directement sur le site internet de l'Union Populaire Républicaine.


Publié le 30/10/2010

Les 12 impasses de l'Union européenne

Vous apprendrez ici - documents officiels à l'appui - que rien de tout ce que l'on nous dit sur l’Europe n’est vrai. A commencer par l'origine de UE. L'Union européenne a été construite et voulue par les USA.
Créant un mécanisme auto-bloquant entrainant la soumission européenne à la volonté majoritaire pro-US et à la domination des grosses entreprises.


Mais aucun média n'aura le courage de vous dire ! Soit parce qu'ils ne peuvent/veulent pas, soit par manque de connaissance et d'analyse.




Attention danger ! Billet à éviter absolument si vous voulez garder vos illusions et rester ignorant du monde qui vous entoure. Si vous aimez l’Europe, la droite , la gauche, l’UMp, le PS, Sarkozy , Bayrou ou Ségolène Royal, alors ce billet n’est pas pour vous. Sincèrement. Ca ferait trop mal que de s’apercevoir que nos politiques nous abreuvent de fumisterie sur l’Europe et que celle-ci n’est qu’une construction de paille dictatoriale vouée à disparaître. Et oui. Rien de tout ce que la propagande nous dit sur l’Europe n’est vraie. L’Europe ce n’est que du gaspillage pour financer grassement des fonctionnaires européens chargés de déréglementer les états nations pour permettre la domination des grosses entreprises et des banksters. L’Europe s’attaque à tous nos acquis sociaux. La fin de la retraite par répartition est une directive européenne. Sarkozy ne peut reculer et le PS le sait. D’ailleurs accepter un allongement de la durée de cotisation sur la retraite montre que le PS choisit clairement le camp des européistes contre le peuple français. Même Ségolène Royal…C’est donc un jeu politique qui se joue. Un jeu politique qui prend le citoyen que nous sommes en otage car personne n’a envie de changer d’Europe! Personne…Voici donc les 12 impasses de l’Europe qui sont construites sur les propagandes des européistes. Informez-vous et comparez avant de juger.



1- Une union européenne construite et voulue par les USA. Mécanisme autobloquant entrainant la soumission européenne à la volonté majoritaire pro-US. Les 27 pays sont majoritairement pro-américains. Près de 90% auraient voté la guerre en Irak au côté de Bush…

2- « Nous voulons une autre Europe » ! C’est le même message depuis 30 ans ! Un message qui n’est plus cru par la population d’où la désertification massive des urnes. la persistance de ce slogan depuis 30 ans montre bien que c’est le facteur dominant concernant l’Europe: elle ne plaît pas aux peuples, il faut donc dire que l’on va en changer. Que l’on soit de droite comme de gauche.

3- l’UE est une construction inéluctable dans un monde multipolaire. Loi contraire à la loi de l’entropie universelle qui va au contraire dans le sens de la plus grande disparité et d’une plus grande diversité. Pour le dire clairement cette volonté absolue de nous regrouper dans des grands ensembles va à l’encontre de l’histoire humaine universelle. Le nombre d’états souverains depuis 1950 a été multiplié par 3,3! La construction européenne oblige donc des états différents à s’unir dans un même moule ce qui est impossible à réaliser. L’objectif sera donc de pulvériser ces états nations de l’intérieur en sponsorisant le régionalisme. Laissant ensuite ces régions éclatées aux mains de l’empire américain.

4- L’impasse géopolitique. Le monde n’est pas multipolaire mais est au contraire éclaté en différentes organisations d’intérêts différents. Et plus ça va plus le monde se divise en fait. Chaque pays construit une stratégie géopolitique particulière sur des sujets particuliers avec des états particuliers. Il en construit d’autres avec d’autres états. Chaque pays est donc libre de sa stratégie géopolitique…sauf les pays européens. Et notamment la France qui de par son histoire à une importance géopolitique marquée qu’elle est en train de noyer dans une Europe anglo-saxonne dominée par des intérêts qui ne sont pas les siens.

5- L’impasse industrielle. Construire des géants industriels pour lutter dans la mondialisation or ce n’est pas le cas. On assiste à des alliances industrielles hors UE et même se faisant concurrence entre elles! La construction européenne vide de sens l’idée européenne et conduit l’industrie européenne dans une impasse. Airbus n’est pas un avion européen mais international à dominante américaine! Les américains de leur côté savent interdire à des entreprises étrangères de racheter leur entreprises sensibles. Autrement dit le libre-échange ne fonctionne que quand ça les arrange parce que les USA défendent, et c’est normal, leur intérêt d’abord! Et nous? Et bien la construction européenne nous dit que c’est interdit tout simplement. Autrement dit on ne peut pas protéger nos intérêts nationaux c’est anti-européen.

6- L’impasse sociologique. L’UE serait construite sur des valeurs communes. Refuser ce principe serait de la xénophobie et du nationalisme exacerbé. Cet enseignement pose deux problèmes politiques majeures: Si on construit sur des valeurs communes alors on est destiné à s’opposer à d’autres valeurs non? Ne vaudrait-il pas mieux enseigner que l’être humain est universel et que la solidarité soit, dans ce cadre, universelle?; l’autre problème étant la réalité des valeurs partagées alors qu’il existe des disparités énormes sur l’approche sociologique. Nos sociétés en Europe ne partage pas tous les mêmes idées sur le divorce, le mariage, la famille, la souveraineté, les droits de l’homme etc…Où est l’unité des valeurs européennes? Il n’y a donc pas de peuple européen unique. L’idée d’un peuple européen a-t-il progresser dans nos esprits? Sommes-nous plus hollandais, plus italiens, plus espagnols qu’avant? Pas du tout. Malgré la multiplication des échanges intra-européens le sentiment national reste toujours aussi fort et marqué. Le nier est-ce démocratique ou du lavage de cerveau?

7- L’impasse militaire. L’Otan et l’UE sont les deux faces de la même monnaie. Il n’y a pas de défense européenne. L’Eurocorps est directement intégré dans les mêmes opérations que l’OTAN. En fait l’Europe c’est la guerre! Nous participons à de multiples conflits dans le monde en tant que pion de l’empire atlantiste. Nous n’avons jamais autant en guerre que depuis que nous construisons l’union européenne. Certes plus contre nos voisins immédiats, même si la yougoslavie ce n’est pas si loin, mais nos armées sont constamment sollicitées dans le monde. Nous sommes donc en pays en guerre constante à la remorque du bon vouloir de l’empire américain.

8- L’impasse morale. On nous dit qu’aimer l’Europe ce serait moral et que la refuser serait raciste ou immorale. La France par le biais européen aide plus la Lituanie que le Maroc ou la Tunisie par exemple. Au nom de quoi? N’avons-nous pas plus de liens et d’intérêts, nous français, avec les pays du maghreb qu’avec ceux de l’est européen? Ce serait donc plutôt la politique européenne en nous obligeant à nous préoccuper de gens de même race et de même religion que nous qui serait raciste et contraire à notre histoire nationale qui privilégie des liens forts avec notre rive sud. Du coup comme nous aidons moins ces pays ce sont les USA, et la Chine qui y débarquent, pendant que les populations toujours aussi pauvres émigrent chez nous! Un cercle infernal sans fin perdant-perdant. En fait c’est cette construction européenne qui nous enferme dans une vision raciale blanche judéo-chrétienne qui ne correspond ni à notre histoire profonde et ni de nos liens avec le monde entier.

9- L’impasse budgétaire. Nos impôts et taxes financent de plus en plus l’Europe. En 2008 la France a versé 19 Milliards d’euros à la commission européenne qui en a reversé 12 à la France. Ces 12 milliards ne sont donc pas des fonds européens mais des impôts français reversés sous drapeau européen! Autrement dit clairement l’Europe n’apporte aucun bénéfice financier à notre pays. Et pire, en montrant que des réalisations sont financées par l’Europe, et non plus par la France, on fait insidieusement disparaître l’état-nation au profit de l’Europe et des financements régionaux et locaux. C’est ainsi que dans les pays liés historiquement à la France ce ne sont plus des fonds français qui financent mais des fonds européens… d’origine française! Enfin ces impôts français financent aussi très confortablement la bureaucratie européenne dans des proportions qui frisent le scandale et sans que jamais les médias disent que ces fonctionnaires nous coûtent trop eux! Bizarre non? Les fonctionnaires français oui et pas les européens? Enfin l’impact budgétaire sur l’état, les collectivités publiques et les entreprises atteint grosso modo 60 milliards d’euros/an. Ne serait-ce pas là l’aspirateur à finance qui ne sert à rien et qui sape notre croissance? Ne pourrait-on pas utiliser ces 60 milliards d’euros dans notre intérêt, pour notre développement, pour notre politique historique, universaliste?

10- L’impasse économique et monétaire. La BCE n’a aucun mandat de change monétaire et ne sert qu’à lutter contre l’inflation. L’euro ne fait que s’apprécier par rapport au dollar qui est lui-même trop haut par rapport au yuang chinois. Autrement dit le déficit monétaire creuse notre manque de compétitivité industrielle et favorise les délocalisations. La zone euro ne protège pas des crises bien au contraire puisque c’est dans la zone euro que les crises sont les plus importantes. Demandez aux grecs, espagnols, portugais, italiens, français, irlandais si l’euro protège alors qu’on subit une attaque sans précédent sur nos acquis sociaux.

11- L’impasse démocratique. En fait le peuple français ne décide plus des orientations internationales et même nationales. Tout nous est imposé de l’Europe. Autrement dit l’Europe s’impose comme une dictature. C’est cela le fascisme puisque cette construction s’ingénie à lutter contre la démocratie citoyenne en la contournant. Les français votent non? On le fera ratifier par le parlement. Circulez y’a rien à voir! Voilà pourquoi les citoyens rejettent massivement cette Europe.

12- L’impasse de l’uniformisation. Le foisonnement des idées, du débat démocratique, des solutions d’avenir va-t-il de pair avec une uniformisation forcée ou provient-il de la diversité des sources, des développements, des expériences ? L’uniformisation c’est le fascisme et le fascisme finit toujours par se heurter à la révolte populaire. La construction européenne qui prétend régenter nos vies de manière dictatoriale ne peut que se heurter, elle aussi, à une révolte populaire.

Tout empire ayant voulu s’imposer par la force en Europe et dans le monde a échoué. Pourquoi en serait-il autrement aujourd’hui ? La fin de la construction européenne est donc inéluctable. A méditer.

Pour avoir une idée détaillée et argumentée de ces 12 impasses je vous conseille de visionner cette conférence de monsieur Asselineau, haut fonctionnaire et diplômé de l’ENA. Sa démonstration s’appuie sur des faits incontestables, prouvés et qui n’apparaissent jamais dans les médias traditionnels qui, comme on l’a vu en 2005, ne véhiculent que la pensée unique européiste. Cette conférence peut faire l’idée d’une bombe à fragmentation dans votre esprit et vous inciter à reconsidérer vos engagements politiques à la lumière de ce qui est exposé simplement ici. Je vous demande donc de bien réfléchir avant de le faire. La vérité fait toujours mal à entendre. Pour celles et ceux qui veulent garder leur illusion je le déconseille fortement. Pour les autres, pour ceux qui ont une certaine idée de la France, qui la conçoivent universaliste avant d’être européiste, je vous conseille fortement cette conférence agréable à suivre et fort passionnante.


Publié le 26/10/2010

Qui contrôle les médias ?

Jim Morrisson disait

« Celui qui contrôle les médias contrôle les esprits. »


L'extrait vidéo répond à la question suivante Qui est-ce qui contrôle nos médias (et donc nos esprits) ?

Lire la suite