Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

Publié le 14/01/2012

FLASH ! François HOLLANDE a enfin une idée !!

Le PS propose de supprimer le « quotient familial » – 20minutes.fr


Rarement le Parti socialiste ne se sera autant moqué du « peuple de gauche » qu’en cette pré-campagne électorale.

- Alors que la France est menacée de pillage généralisé au profit de Goldman Sachs et d’une oligarchie euro-atlantiste,

- alors que la France perd 800 emplois industriels par jour ouvrable et a perdu 900 usines en 3 ans,

- alors que l’UE exige de porter le départ à la retraite à 70 ans et de liquider tous les acquis sociaux,

- alors que la crise de l’euro est de nouveau sur le point d’exploser,

- alors que la pauvreté et la précarité gagnent,

- alors que la France, domestiquée par les USA et l’OTAN, se solidarise d’une politique démentielle au Moyen Orient qui risque de nous faire basculer dans la 3ème guerre mondiale, que nous propose le génial Hollande ?

 

 

De remplacer le système du quotient familial par celui du crédit d’impôt !

 

On attend avec impatience ses autres propositions : passer le nombre d’annuités de retraite de 41 ans à 40 ans et 9 mois ? émettre un timbre commémoratif pour le 16ème anniversaire de la mort de Mitterrand ? déplacer de 100 mètres tous les radars autoroutiers ?

 

Jusqu’à quand les électeurs du PS vont-ils accepter de se laisser enfumer par un individu d’une médiocrité sidérale, qui élude tous les sujets de fond, et qui garde un silence complice sur tous les articles du traité de Lisbonne qui sont à l’origine de la destruction en cours de notre démocratie et de notre niveau de vie ?

 

François ASSELINEAU - Candidat à l'élection présidentielle française de 2012 - Union Populaire Républicaine

Facebook : www.facebook.com/upr.francoisasselineau -- TwItter : @UPR_Asselineau #Asselineau #UPR  -  INTERNET : www.u-p.r.fr



Publié le 14/01/2012

Pssscchhhhiiitttt : « La Taxe Tobin » de Sarkozy se dégonfle d’heure en heure

Le Figaro: La taxe sur les transactions serait limitée



Fin de partie en vue pour les rodomontades de Nicolas Sarkozy : après le NO du Royaume Uni, le NEIN de l’Allemagne et le NON de toute la profession bancaire en France, l’occupant de l’Élysée cherche désespérément une voie de sortie pour ne pas perdre complètement la face sur son idée géniale de « taxe Tobin » unilatérale.

 

Soit dit en passant, l’idée d’adopter une telle taxe au niveau de la France seule, dans le contexte par ailleurs inchangé des traités européens qui imposent une totale liberté des mouvements de capitaux et
de domiciliation bancaire, serait en effet revenue à condamner la profession en France à une catastrophe annoncée. Une très grosse partie des échanges auraient tout bonnement fui la place financière française…

 

Que Nicolas Sarkozy ait osé lancer une idée aussi dingue [dans le contexte où la France ne sort pas de l'UE, je le précise de nouveau !], cela prouve à quel point il est d’une ignorance phénoménale sur les
questions financières et à quel point il est aux abois politiquement.

 

Quoi qu’il en soit, c’est machine arrière toute ! Maintenant, on ne parle plus que de ressusciter l’ancien impôt de bourse sur les seules ventes, et en le militant aux seules ventes d’actions. Ce qui revient
gentiment à vider totalement de substance l’idée d’origine.

 

Cerise sur le gâteau : la décision de supprimer l’impôt de bourse avait été prise dans le courant du mois de novembre 2007 et il avait été officiellement supprimé le 1er janvier 2008. C’est-à-dire que la
décision avait été prise par… le génial Nicolas Sarkozy soi-même !

 

François ASSELINEAU - Candidat à l'élection présidentielle française de 2012 - Union Populaire Républicaine


Facebook : www.facebook.com/upr.francoisasselineau -- TwItter : @UPR_Asselineau #Asselineau #UPR  -  INTERNET : www.u-p.r.fr

23:29 Publié dans Actu Présidentielles 2012, Les autres candidats | Lien permanent | Tags : tobin, taxe tobin, sarkozy | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Publié le 12/01/2012

BAYROU : simple girouette ou réel opportuniste ?

bayrouFrançois BAYROU était l'invité cette semaine de Laurent Ruquier.


Quand les journalistes lui font remarquer que les traités européens qu'il a défendu empechent (par exemple) aux cantines scolaires de faire des appels d'offre pour faire travailler les agriculteurs locaux, il renie son adhésion et l'attachement qu'il a eu pour l'adoption du Traité de Lisbonne.


Rappelons les différentes étapes nécessaires à la mise en place du Traité de Lisbonne et les actes de Mr Bayrou. Le chef du MODEM :


- A fait campagne en France POUR le Traité de Lisbonne
- A bien dit et redit dans les médias qu'il voterait POUR le Traité de Lisbonne et POUR la révision de la Constitution Française (http://dai.ly/wr3hHM)
- Était ABSENT le jour du vote au Parlement européen pour des raisons de santé (il était à l’hôpital)
- Était partisan d'une ratification directe de la loi (sans référendum)
- A voté POUR la révision de la Constitution Française


 Et maintenant que les résultats sont là, il a du mal à assumer (il n'assume plus du tout en fait !) :

 

Tout simplement, un bon gros pied de nez aux français (pour rester polis parce que son intervention est scandaleuse de tromperie). Il nous donne le ton de sa campagne électorale à venir et de son éthique. Surtout que son point fort à lui, c'est l'éthique !

Quand François BAYROU n'arrive plus à assumer son soutien à l'Europe et aux traités européens, on peut choisir sa version :

Simple girouette ?

 

Ou réel opportuniste ?

 


Contrairement à ses dire  dans "On n'est couché" cette semaine, françois Bayrou est l'un des plus grand défenseur de l'Europe et il a contribué à la mise en place du traité de Lisbonne.

Rappelons que François Bayrou, fervent défenseur européen, a voté en faveur de la révision de la Constitution, le 4 Février 2008 (http://www.senat.fr/scrutin/cpjl07-170.html). Et que par ce vote, il a permi la ratification du traité de Lisbonne quelques jours plus tard par l'Assemblée Nationale et par le Sénat.

 

François Bayrou n'est pas une simple girouette mais un réel politicien, commerçant et politicard à souhait qui voudrait nous faire croire que quand l'Union européenne c'est bien, il est pour ; et que quand c'est mal, il est contre.


=======================

Pendant ce temps-là, les grands médias font toujours barrage à l'Union Populaire Républicaine et refusent d'inviter François ASSELINEAU sur leurs plateaux. L'élection présidentielle à venir n'est pas démocratique. Seuls les personnes faisant partie du système sont autorisées à participer à la course présidentielle dans les grands médias.

 

Nouvelle venue dans le débat politique, l'Union Populaire Républicaine rassemble des Français, de droite et de gauche, dont les rangs grossissent rapidement. Notre point commun à tous, c'est que nous refusons l'asservissement de la France, et que nous posons la question fondamentale qu'aucun parti ni aucun média ne veut poser :

Avons-nous oui ou NON intérêt à rester encore dans l'Union Européenne ?

Pour aller plus loin : http://www.u-p-r.fr/

14:00 Publié dans Actu Présidentielles 2012, François ASSELINEAU | Lien permanent | Tags : bayrou | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer